Parfois on écoute mais on entend pas : le by-pass

Lorsque j’ai pris la décision de faire la chirurgie bariatrique (sur les conseils de mon généraliste),  mon poids était de 139,6 kilos. Je n’avais pas de diabète ni de cholestérol. Je faisais des apnées du sommeil, j’avais de la peine à marcher, des douleurs énormes que je pensais (car les médecins me le disaient) dues à mon excès de poids.

Les 1 ers mois se sont plutôt bien passés. Mon poids ne descendait pas assez selon les médecins et j’ai entendu « vous êtes une candidate à l’échec ». Ok, j’ai fait très attention à ce que je mangeais et mon poids stagnait.Sans m’en rendre vraiment compte je suis devenue agressive, triste, infernale avec mon entourage et … j’ai repris les grignotages, la nourriture réconfort, gentiment j’ai pu tout remanger en plus grande quantité. Mon moral ne suivait pas, les kilos revenaient, c’était encore un échec. J’ai réentendu : tu n’as pas de caractère, ce n’est pas possible avec un bypass tu ne dois pas reprendre de poids etc

Je ne pouvais pas continuer ainsi, je ne me reconnaissais pas dans ce caractère, ce n’était pas moi !

J’ai lu un article sur «  Obésity-Diet : La chirurgie du by-pass gastrique pour obésité morbide est ancienne aux États-Unis et elle devient importante en Europe Elle est grevée à plus ou moins long terme (au-delà de cinq ans) d’un taux d’échec, par reprise pondérale, de l’ordre de 20–25 %.

Voilà, zut, je fais partie des 20à25% pour qui cela ne fonctionne pas ! Il était impératif que je ne reprenne pas le poids que je venais de lâcher. Je me suis donc prise en main et j’ai vraiment cherché le pourquoi je ne pouvais pas laisser partir tous ces kilos. Et j’ai trouvé !!! C’est comme cela  qu’est né Aime Ton Corps, afin que  mon expérience et mes compétences  servent à d’autres personnes en surpoids et ainsi à leurs éviter de faire la même erreur que moi.

LORS DES COURS DE PRÉPARATION AU BY-PASS ON ECOUTE  PLUSIEURS INTERVENANTS MAIS ON NE LES ENTEND PAS !

On ne voit que les cas de réussite.C’est normal c’est ce que l’on veut.Mais les …

-Parfois cela ne fonctionne pas.

-Vous devrez prendre des vitamines, des oligo éléments toute votre vie.

-Vous devrez vous faire suivre psychologiquement.

-Beaucoup de vos douleurs ne disparaîtront pas.

-Vous risquez de perdre vos cheveux etc…( il y en a d’autres )

Hé oui tout cela je ne l’ai pas entendu, mais je le vis.

Dans ma vie je n’ai jamais regretté aucune décision que j’ai prise, je pars du principe que sur le moment c’était juste pour moi et j’assume, mais je me  dis quand même que j’aurais pu m’éviter cette « mutilation ».

Explication du By-Pass gastrique « source principale Wikipédia »

Featured image

Un bypass gastrique ou court-circuit gastrique, est une opération chirurgicale consistant à réduire le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire. Il s’agit d’un type de *chirurgie bariatrique  (*La chirurgie bariatrique est un type de chirurgie consistant à restreindre l’absorption des aliments, diminuant, de fait, l’apport calorique journalier : elle apporte un remède chirurgical à l’obésité

L’intervention consiste à réduire, par *coelioscopie (*La cœlioscopie consiste à accéder à la cavité abdominale sans ouvrir la paroi abdominale. Des « trocarts » (sortes de grosses aiguilles de 5 à 12 mm) sont introduits à travers la paroi ainsi soulevée, par lesquels le chirurgien va passer des instruments de 5 à 12 mm de diamètre pour opérer (pinces, ciseaux, instruments de coagulation et de suture, etc.), le volume de l’estomac et à modifier le circuit alimentaire. Cette technique consiste à faire une trans-section verticale de l’estomac créant une poche proximale de capacité restreinte dans laquelle arrivent les aliments, reliée directement au * jéjunum(*Le jéjunum de l’adjectif latin jejune, qui signifie «jeûne» ou « affamé ») est la partie centrale de l’intestin grêle. Les aliments ne passent plus par l’estomac et la partie supérieure du tube digestif, ils vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle.

L’efficacité de la chirurgie bariatrique sur la perte de poids est à peu près constante et elle diminue sensiblement la mortalité et la  morbidité cardio-vasculaires et générales des patients obèses. La perte de poids peut atteindre parfois 40 % du poids initial Cette réduction pondérale s’accompagne d’une amélioration de l’hypertension artérielle, du bilan lipidique et la guérison d’un diabète pré-existant dans plus de trois-quart des casL’amélioration de la glycémie est très précoce, avant même toute perte de poids. De même, la chirurgie prévient la survenue d’un diabète de type 2

Les complications de bypass sont rares, mais doivent être connues. Le risque de mortalité est d’environ 0,5% .Les complications liées à l’intervention sont l’ulcère, les fuites ou le rétrécissement au niveau de la jonction entre l’estomac et l’intestin, les hémorragies  ou l’occlusion de l’intestin.

Les carences nutritionnelles concernent notamment le fer, le calcium, le zinc, les Vit B1, B12 peuvent provoquer une anémie. D’autres complications comme la survenue d’épisodes d’hypoglycémie ou du dumping syndrome (sensation de malaise accompagnée de palpitations,maux de tête, nausées…) qui peuvent survenir après les repas. Des épisodes de constipation peuvent également survenir Le court-circuit gastrique nécessite un suivi régulier par une équipe multidisciplinaire et une supplémentation  en vitamines et minéraux à vie.

Voilà si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à en parler autour de vous.Merci.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s